Jolis frimas

Thé vert et sucre glace

Givre sur houx

Givre sur houx

L’hiver pointe le bout du nez.

Après quelques jours pluvieux, le froid plus sec débarque et transforme la nature à l’approche de Noël.

Les paysages du Perche, fantomatiques dans les brumes matinales, s’engourdissent lentement.

Et, quand le soleil pointe enfin ses rayons, les dentures des houx, prises par le givre, brillent de mille éclats.

Publicités
Cet article, publié dans Le temps, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s