Il était temps

Ah oui, vraiment!

Glycine

Glycine

Vous le croyez?

Enfin!

Le printemps s’installe. Mais avec un bon mois de retard.

Depuis des semaines, les plantes s’ébrouaient, frémissaient d’impatience, se gonflaient de sève, mais, la nuit, prenaient un petit coup de gel qui brunissait leurs feuilles ou leurs fleurs téméraires.

Mais, enfin, la douce tiédeur printanière s’installe.

Et, enfin, la glycine gracile, ruisselle ses larmes parme.

Publicités
Cet article, publié dans Le temps, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s